Le coin des Bambins

 

 

 

Les dents chez l’enfant, étape par étape

 

Avant les premières dents


L’arrivée des premières dents constitue toujours un événement. Si ce moment n’est pas toujours facile pour l’enfant et pour les parents, il existe des gestes simples pour soulager les gencives, protéger les premières dents de lait et les futures dents définitives.

 

C’est en moyenne entre l’âge de cinq mois et d’un an qu’apparaît la première dent : à l’âge de trois ans, la bouche de votre enfant en comptera 20. Ce processus nécessite donc un soin quotidien et un suivi spécifique.

Aux premiers signes de la poussée dentaire, il s’agit d’aider bébé à soulager la douleur et de commencer à installer le soin des premières dents. La prévention commence en effet, dès le plus jeune âge.


Ainsi l’UFSBD recommande-t-elle, dès les premiers signes de poussée dentaire, le massage des gencives à l’aide d’une brosse à dents dotée d’une tête en élastomère. Adaptée aux plus petits, cette brosse à dents soulage bébé et stimule les gencives. Bébé ne demande d’ailleurs que ça, c’est l’âge où ils mordillent tout !

 

Pour aider à soulager la douleur de la poussé dentaire, consultez ces quelques conseils.

 

La poussée dentaire

 

Le biofilm buccal se développe dès l’apparition de la première dent. Pour cette raison, il est important d’installer le geste brossage le plus tôt possible dans les habitudes et de nettoyer délicatement les petites dents de lait avec une brosse adaptée humide.

 

Afin de prendre soin des dents de vos enfants tout en respectant leurs spécificités, il est recommandé de recourir à une brosse à dents de petite taille qui leur soit adaptée. Ces brosses à dents spécifiques permettent à bébé d’apprendre pas à pas l’hygiène bucco-dentaire.

 

Le principe est simple : la première brosse, dont la tête peut être mordillée sans risque, stimule et soulage les gencives avant même l’apparition des premières dents. Par la suite, une autre brosse à dents doit être utilisée : souple, petite et fine, elle masse les gencives, nettoie les premières dents et familiarise bébé avec le geste du brossage. Ainsi est-il possible, dès les premiers signes de poussée dentaire, de prévenir l’apparition de problèmes bucco-dentaires.

 

Pour plus d’informations sur la poussé dentaire, consultez la fiche technique de l’UFSBD.

 

 

Evolution- croissance dents de lait

 

Ce schéma est à titre indicatif. Chaque numéro correspond à l’ordre de poussée, mais chaque bambin est particulier et le rythme peut être modifié.

 

Dents de lait et premières dents définitives


Même si elles sont temporaires, les dents de lait nécessitent tout de même un traitement et un suivi quotidiens : une bonne hygiène bucco-dentaire pendant l’enfance garantit des dents d’adultes saines et fortes. Les dents de lait ne sont pas à l’abri des caries bien au contraire, il n’est donc jamais trop tôt pour sensibiliser l’enfant.

 

Entre 3 et 12 ans, les dents de lait sont peu à peu remplacées par les dents définitives : les quatre « dents de 6 ans » poussent à leur tour au fond sans remplacer de dents de lait, bientôt suivies par les quatre « dents de 12 ans ». Ces évolutions successives impliquent donc des produits et un brossage appropriés.

 

De 3 à 6 ans, les enfants doivent soigner leurs dents de lait à l’aide d’un brossage simple et efficace. Afin de favoriser le soin des molaires définitives, une brosse à dents adaptée est recommandée : sa petite taille et sa souplesse permettent d’atteindre les dents du fond et de respecter l’émail de la denture.

 

À partir de 9 ans, un soin spécifique doit être apporté aux nouvelles dents définitives. Le brossage horizontal cède donc sa place à un mouvement de rotation qui nettoie dents et gencives. Pour pallier le manque de douceur des gestes des enfants de cet âge, il est également recommandé d’utiliser une brosse à dents adaptée à leurs gestes brusques, qui respecte leurs gencives tout en assurant un brossage de qualité.

 

Pour tout savoir sur les dents de lait (de 0 à 6 ans), consultez la fiche technique de l’UFSBD.

 

Pour connaître la meilleure technique de brossage à chaque âge de l’enfant, consultez la fiche technique de l’UFSBD.

 

 

Tableau évolution dents enfants

 

 

Le Fluor : du bon usage et du bon dosage

 

Le fluor est un minéral que l’on trouve naturellement dans toutes les sources d’eau, y compris les océans, les rivières et les lacs. Le fluor est également ajouté à l’eau dans les dentifrices et les bains de bouche. Chez les nourrissons et les tout-petits qui ne reçoivent pas une quantité suffisante de fluor, un risque accru de carie dentaire peut exister puisque le fluor contribue à rendre l’émail des dents plus résistant à la carie. Il participe également à la réparation d’émail affaibli.


Le sel de table fluoré, les dentifrices, l’eau et les comprimés sont autant de sources d’apport. Cependant, le surdosage pendant plusieurs mois ou années (supérieur à 1.5mg/kg chez l’enfant et 0.1mg/kg chez le nourrisson) peut provoquer la fluorose qui se caractérise par l’aspect tacheté de l’émail dentaire. Il convient donc de prêter attention aux quantités de fluor contenues dans les ingrédients utilisés :

 

  • Le sel fluoré représente le plus gros apport alimentaire de fluor : 250 mg/kg de fluorures sous formes de fluorures de potassium.
  • La teneur maximale autorisée dans les eaux de distribution fixée par une directive européenne est de 1.5 mg/l : 85% de la population française vit dans des communes où la teneur en fluor de l’eau de distribution est inférieure ou égale à 0.30mg/l.
  • Les eaux minérales embouteillées contiennent des quantités variables de fluor allant de moins 0.1 mg à 9 mg/l. LANSM a fixé une valeur limite en fluor dans les eaux minérales embouteillées en-dessous de laquelle les nourrissons et les enfants peuvent consommer de l’eau minérale sans apparition de fluorose. Sur l’étiquetage de ces eaux minérales figurent la mention « convient pour la préparation des aliments des nourrissons ».

 

Conseils, trucs et astuces

 

Les gestes pour aider à soulager la douleur de la poussée dentaire


Lors de l’éruption dentaire, il est conseillé́ d’utiliser un anneau de dentition et de le mettre au réfrigérateur mais pas au congélateur : en effet, le froid est un excellent antidouleur. Vous pouvez aussi masser la gencive de bébé́ avec un doigt propre et un baume spécifique pour le soulager. Par contre, il ne faut pas frotter la gencive avec du pain dur ou un sucre, vous augmenteriez le risque de caries. En cas de fièvre liée aux poussées dentaires, donnez un médicament contre la fièvre selon une dose adaptée au poids et à l’âge de l’enfant.

Pour plus d’informations sur les dents de Bébé, consultez la fiche technique de l’UFSBD.

 

Les consignes de sécurité pour le brossage de dents des enfants


En tant que parent, vous savez qu’il faut toujours surveiller ce que vos enfants mettent dans leur bouche. Les brosses à dents bébé de Bioseptyl sont sécurisées et font l’objet de contrôles qualité rigoureux, toutefois le geste du brossage est à surveiller dans tous les cas. Pour la gamme Enfants, veuillez suivre les consignes de sécurité suivantes :

 

  • Jusque vers 7 ans : la brosse à dents est à utiliser toujours sous le contrôle d’un adulte, jusqu’à ce que les bons gestes soient acquis.
  • Pour les brosses à dents Mordillage / Massage et 12-24 mois, utilisez toujours la bague de sécurité qui est fournie.
  • Pour les brosses Mordillage / Massage (de 3 à 12 mois), il faut changer le produit tous les 2 mois, par souci d’hygiène et de sécurité. Soyez attentifs au moindre signe de fragilité ou de détérioration, auquel cas il faut changer la brosse.
  • Examinez la tête de la brosse à dents chaque fois avant utilisation.
  • Pour les brosses à dents au-delà de 12 mois, veillez à ce que l’enfant ne mâche pas la tête : la brosse n’est pas adaptée à cet usage et cela contribue à une détérioration rapide.

 

Et dans tous les cas, être attentif à la brosse à dents ainsi qu’au brossage aide votre enfant à apprendre l’importance des bons gestes ! N’hésitez pas à consulter les méthodes de brossage recommandées par l’UFSBD.

 

À quel âge mon enfant doit-il commencer à se brosser les dents ? À quel âge puis-je emmener mon enfant chez le dentiste ?


Dès l’apparition de la première dent, en moyenne aux alentours de l’âge de six mois, il faut essuyer la surface de cette dent avec une compresse imbibée d’eau ou une brosse à dent adaptée une fois par jour, afin d’éliminer la plaque dentaire et éviter ainsi l’apparition de caries . À partir de l’âge 2 ans, les dents de l’enfant peuvent être brossées, deux fois par jour, avec un dentifrice adapté à l’âge et à l’aide d’une brosse à dents souple dotée d’une petite tête, et adaptée à la taille de la bouche du tout-petit.

 

Dès que la première dent de votre enfant apparaît, il est temps de planifier une visite chez le dentiste. L’UFSBD recommande que la première visite dentaire ait lieu dans les six mois qui suivent l’apparition de la première dent, et au plus tard avant le premier anniversaire de l’enfant. N’attendez pas qu’il ait commencé l’école ou qu’il ait mal. Enseignez lui au plus vite les bonnes règles d’hygiène bucco-dentaire pour conserver une bouche en bonne santé.

Bien que l’objectif de la première visite soit principalement l’examen de la bouche de votre enfant ainsi que le contrôle du développement de sa mâchoire et de ses dents, il s’agit aussi de mettre votre enfant  à l’aise face au dentiste. Pour en savoir sur la première visite, cliquez ici.

 

Pour que mon enfant se brosse les dents tous les soirs


Comment faire du brossage une partie de plaisir pour Junior(e) ? Pour que les enfants ne rechignent plus devant ce moment indispensable à leur bonne hygiène bucco-dentaire, voici quelques astuces :

 

Premièrement, la présence d’un adulte aux côtés de l’enfant est la meilleure motivation pour qu’il se lave les dents. L’adulte peut ainsi contrôler son geste et vérifier qu’il nettoie bien les grosses dents du fond, et il est ainsi plus facile de l’encourager à poursuivre son brossage durant les deux minutes recommandées.

 

Pour ces deux minutes, plusieurs possibilités : un joli sablier à poser dans la salle de bain, pour que l’enfant commence son brossage dès le retournement du sablier et ne s’arrête qu’une fois tout le sable écoulé…  Il y a également l’option « chanson », comme trouver un morceau de musique qui dure approximativement 2 minutes. Attention toutefois aux chorégraphies hasardeuses… Veillez à toujours être présent au moment du brossage pour assurer la sécurité de l’enfant.


L’option « brossage de dents + histoire avant de dormir, tout en un », où après avoir nommé chaque dent (Pompom, Hari, Chouchou, la Dent-Telle, Prési-dent, Pru-dent, Tri-dent…),  l’adulte raconte l’histoire de tout ce petit monde le temps du brossage.

 

La clé réside dans le fait de rendre ce moment amusant pour l’enfant : de la petite histoire au concours de grimaces après le brossage, faites place à votre imagination !

 

Pour que mon enfant aille chez le dentiste sans avoir peur


Bien que l’objectif de la première visite soit principalement l’examen de la bouche de votre enfant ainsi que le contrôle du développement de sa mâchoire et de ses dents, il s’agit aussi de mettre votre enfant  à l’aise face au dentiste.

 

Au cours de cette visite, le dentiste sera amené à :

  • Vérifier s’il y a des blessures, des caries ou d’autres problèmes.
  • Déterminer si votre enfant présente un risque particulier de développer des caries.
  • Nettoyer les dents de votre enfant et lui donner des conseils pour son hygiène.
  • Discuter de sa dentition, de l’usage éventuelle de la sucette ou du suçage du pouce.
  • Déterminer les traitements, si nécessaire, et planifier la prochaine visite.

 

Avant la visite :

  • Pensez à prendre rendez-vous plutôt le matin : c’est à ce moment-là de la journée que l’enfant est plus coopératif et à l’écoute.
  • N’utilisez jamais une visite chez le dentiste comme une punition ou une menace.
  • Parlez avec votre enfant de sa visite chez le dentiste.

 

Pendant la visite :

Quand on sait que certains adultes n’aiment pas les rendez-vous chez le dentiste, il n’y a rien d’étonnant à ce que les enfants les craignent un peu aussi. Pour éviter les crises d’angoisses et les drames dans le cabinet, voici plusieurs techniques :

  • Sauf indication contraire du dentiste, la présence d’un jouet ou d’une peluche aide à rassurer l’enfant. Il se sent ainsi moins seul sur le siège, c’est l’effet magique « doudou ».
  • Le dentiste joue un grand rôle car celui-ci doit expliquer ce qu’il va entreprendre: des propos simples suffisent à apaiser les quelques craintes qui pourraient demeurer.
  • Le plus important, et le plus impactant pour l’enfant, c’est avant tout l’attitude de son entourage par rapport au dentiste : veillez à ne pas exprimer votre propre angoisse.
  • Donner l’exemple est essentiel, c’est pourquoi, dans la mesure du possible, on peut prendre un rendez-vous en même temps que celui pour l’enfant, et on y va ensemble. Et comme on est super courageux et convaincant, l’enfant est plus à même d’être apaisé.

 

Enfin, pour poser les choses dans des termes simples et compréhensibles, on peut expliquer que l’enfant a de la chance que quelqu’un s’occupe de ses dents, mais aussi que la petite souris sera bien plus ravie si elle a des dents saines à récolter !

 

Pour que mon enfant ne panique plus lorsque ses dents bougent puis tombent


Une dent qui se met à bouger, la première fois, ça surprend.

 

Le jour où votre enfant vient vous voir avec une dent qui bouge, vous pouvez immédiatement expliquer qu’elle va tomber et être remplacée par une dent définitive, plus résistante et qui restera en place s’il en prend soin.

 

Vous pouvez également lui dire qu’il peut s’amuser à bouger la dent en question avec sa langue – et ainsi vous gratifier de superbes grimaces. Non seulement il est important qu’il se rende compte que ça ne fait pas mal, mais il se familiarise avec cette sensation en vue des autres dents de lait qui se mettront bientôt à bouger.

 

Et puis, la perte des dents signifie qu’il grandit, et les enfants aiment plutôt ça, au contraire des parents…

 

Enfin, l’histoire de la petite souris a un sens rituel qui, en tant que tel, est fort utile. Il aide l’enfant à dépasser la sensation de perte – sans compter  la compensation qui aide, bien sûr, grandement.

 

 

Mon enfant suce son pouce ; quelles peuvent-être les conséquences sur ses dents ? La tétine est-elle une solution alternative ?


Le fait de sucer le pouce entraîne une traction des dents et de l’os du palais vers l’avant et donc un décalage des dents dans le sens horizontal. La tétine vient s’interposer entre les dents du haut et celles du bas, créant un espace dans le sens vertical. Les tétines dites « physiologiques » ont quant à elles tendance à atténuer le phénomène de déformation osseuse, mais le trouble dentaire existe toujours.

Néanmoins, la succion d’une tétine ou de son pouce par un enfant est souvent nécessaire à son bon développement psychologique et il ne s’agit pas de l’en empêcher.

 

Pour en savoir plus : consultez les fiches conseils de l’UFSBD à destination des parents.

 

Ce contenu a été élaboré en collaboration avec l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire.

 


Les dernières informations, promotions, petites astuces et autres conseils pour vous tenir en haleine sont dans notre Newsletter !